Retour à l'accueil

Règles du jeu – Documents utiles

▶︎ DÉROULEMENT & CALENDRIER DU JEU

 

〉 UNE MISE EN SITUATION HYPER-RÉALISTE

 

Chaque étudiant-e se voit attribuer l’un des « rôles » des acteurs-clés du processus décisionnel de l’UE :

  • soit parmi les acteurs législatifs (Commission européenne, Conseil des ministres de l’UE, Parlement européen)
  • soit parmi les acteurs non-législatifs spécialisés dans les affaires publiques européennes (lobbys, ONG, think tanks, médias)

Après la communication du scénario, chaque rôle donne lieu à la rédaction d’un position paper qui précise le point de vue et les objectifs sur le dossier de la négociation.

Cette position est défendue tout au long des rounds de négociations qui se déroulent les deux premières semaines de février et se concluent par 2 journées de plénières.

Tous les communiqués, les briefings et les vidéos des réunions sont déposés sur la plateforme du BWS.

Dans les mois qui précèdent les négociations, un séminaire animé par des spécialistes de l’Union européenne permet aux étudiant-e-s de se former et de s’informer sur le processus décisionnel européen.

Un jury international, constitué de spécialistes et de praticiens de la décision européenne, évalue les étudiant-e-s en suivant les négociations sur la plateforme puis à l’occasion des séances plénières finales

 

 

〉 UNE PLURALITÉ D’ACTEURS

 

À partir de novembre, les étudiant-e-s de master participant au programme BWS sont préparés à définir et défendre la position d’une des « parties prenantes » (stakeholders) dans une négociation européenne.

La première phase de jeu (warming up) permet aux étudiant-e-s de se familiariser avec le processus législatif de l’UE grâce au séminaireBWS et la rédaction d’une note d’analyse.

Décembre-janvier, le scénario, préparé́ par les coordinateurs du jeu, est révélé. Les rôles sont alors attribués. Chaque joueur a dès lors pour mission de rédiger un « position paper » puis d’en défendre les objectifs lors des rounds de discussions et, bien sûr, des séances plénières finales (mi-janvier).

 

 

▶︎ DOCUMENTS UTILES

MÉTHODOLOGIE

1. Méthodologie de la note d’analyse

2. Méthodologie du position paper

 

AUTRES DOCUMENTS

Guide de la plénière / Parlement européen

▶︎ BIBLIOGRAPHIE (références scientifiques dont la lecture vous sera utile)

Outre leurs qualités et leur intérêt pour la compréhension du « jeu politique européen », ces références ont été sélectionnées parce qu’elles sont accessibles (en français et disponibles sur la plateforme Cairn.fr). Vous êtes évidemment invité-e-s à compléter vos lectures avec les références proposées dans les bibliographies de cours de Ph. Aldrin, E. Brosset, R. Mehdi et A. Met-Domestici

 

Ouvrages

COHEN, Antonin, Le régime politique de l’Union européenne, La Découverte (2014) – ici
Petit ouvrage qui s’attèle – avec succès – à dissiper « l’épais brouillard » du fonctionnement du régime politique de l’UE

MAGNETTE, Paul, Le régime politique de l’Union européenne, Les Presses de Sciences Po, 2016 – ici
Ouvrage de référence qui traite l’UE comme « Des États qui coordonnent leur action, poussés par des interdépendances économiques et militaires croissantes »

RUBIO, Nathalie (dir.), La fabrication du droit de l’Union européenne dans le contexte du « Mieux légiférer » (2017) – ici
Ouvrage qui s’intéresse à la stratégie du « mieux légiférer » initié par la Commission dans la perspective d’un droit européen plus compréhensible.

 

Articles

MICHEL, Hélène. « La « société civile » dans la « gouvernance européenne », Actes de la recherche en sciences sociales (2007) – ici
Article qui traite de la définition et des usages de la « société civile européenne » par les institutions de l’UE

ROBERT, Cécile. « Les dispositifs de transparence entre instruments de gouvernement et « machines à scandales » », Politique européenne (2018) – ici
Article qui explore comment l’intégration de « la société civile organisée »  au policy-making de l’UE passe par l’invention de dispositifs de transparence 

GROSSMAN, Emiliano. « L’européisation des structures de représentation des intérêts : le cas des associations bancaires », Politique européenne (2002) – ici
Article qui, à partir d’un secteur spécifique (en Allemagne, en France, au Royaume Uni), montre l’hétérogénéité des groupes de représentation professionnelle 

ALDRIN, Philippe, & HUBÉ, Nicolas, « L’Union européenne, une démocratie de stakeholders », Gouvernement et action publique (2016) – ici
Article qui se propose d’expliquer l’usage des concepts de « société civile » et de « stakeholders » dans la théorie de la « gouvernance européenne »

BAISNÉE, Olivier. « ‘En être ou pas’. Les logiques de l’entre soi à Bruxelles », Actes de la recherche en sciences sociales (2007) – ici
Article qui s’intéresse aux correspondants de presse accrédités auprès des institutions de l’UE sous l’angle de l’entre-soi de la bulle bruxelloise

 

Et aussi

DEHOUSSE, Renaud, et al. « L’Observatory of European Institutions. Une base de données sur le processus décisionnel dans l’Union européenne (1996-2014) », Politique européenne (2017) – ici
Article qui présente l’Observatory of European Institutions (issu du programme EUROPOLIX), très bel instrument pour explorer au concret le policy-making de l’UE  

En partenariat avec :