Retour à l'accueil

Scénario & tableau des rôles

https://static.latribune.fr/1314361/la-commission-presidee-par-von-der-leyen-a-ete-approuvee-le-27-novembre-2019.png

SCÉNARIO

Avec plus de 270 000 morts depuis le début de l’année 2020, l’Europe a été lourdement frappée par la crise de la Covid-19. Dès les premiers jours de cette pandémie, l’UE a apporté un soutien décisif aux États membres pour les aider à faire face au défi sanitaire mais aussi aux difficultés économiques engendrées par les mesures de lutte contre la propagation de cette nouvelle maladie.

En juillet, les chefs d’États et de gouvernement ont adopté un plan de relance inédit destiné notamment à mobiliser tous les moyens pour disposer d’un vaccin dans les meilleurs délais.

De son côté, la Commission européenne, après avoir annoncé en janvier un fonds exceptionnel de 10 millions d’euros (programme de recherche et d’innovation Horizon 2020 qui a permis de financer 17 projets scientifiques impliquant 137 équipes) dédiés à la recherche vaccinale, a progressivement rehausser les moyens financiers consacrés à la recherche d’un vaccin mais à la mise au point de nouveaux traitements, tests ou autres innovations médicales pouvant entraver la propagation du virus. En mars, elle a débloqué 37,5 millions d’euros supplémentaires pour la recherche d’un vaccin. Puis, face à la progression inexorable de la pandémie, la Commission européenne a confirmé le caractère prioritaire de cette politique, en annonçant une initiative sur les médicaments innovants (140 millions d’euros) puis, en juin, une stratégie globale montant le budget consacré par l’UE à la recherche du vaccin à 2,7 milliards d’euros, via l’instrument d’aide d’urgence européen. L’objectif affiché étant de trouver un vaccin d’ici 12 à 18 mois. 

Depuis le printemps 2020, la Commission européenne a lancé deux initiatives déterminantes : “L’UE pour la santé” (EU4Health) et la ”Stratégie pharmaceutique pour l’Europe” qui vise à “garantir l’approvisionnement de l’Europe en médicaments sûrs et abordables pour répondre aux besoins des patients et à aider l’industrie pharmaceutique européenne à rester à la fois innovante et performante au niveau mondial”.

Alors que la situation sanitaire demeure préoccupante, la présidente von der Leyen annonce la volonté de la Commission européenne de voir aboutir rapidement une directive européenne du médicament afin de doter l’Union d’une politique vaccinale intégrée. Cette directive permettra, de façon urgente, de constituer des stocks stratégiques de médicaments sûrs et abordables et, dans un avenir proche, d’assurer une industrie pharmaceutique européenne à la fois moins dépendante et plus innovante.

 

Le tableau des rôles (cliquer ici)

 

En partenariat avec :